6 choses à faire et à ne pas faire pour les athlètes qui perdent du poids

alimentation de l'athlète après l'effort

Les athlètes à la recherche d’un avantage en termes de performance tentent souvent de perdre du poids dans l’espoir que leur nouvelle composition corporelle améliorera leur force et leur vitesse. Malheureusement, de nombreux athlètes tentent d’atteindre cet objectif d’une manière qui peut mettre en péril leurs performances globales et leur fonction immunitaire.

Une diététicienne spécialiste de la nutrition sportive partage ici des conseils pour perdre du poids de manière sûre et efficace tout en maintenant des performances sportives de haut niveau.

  1. Privilégiez les protéines maigres. Avant de vous servir une dose de pâtes, assurez-vous qu’elle est accompagnée d’une portion de protéines maigres, comme du poulet ou du poisson. Une alimentation équilibrée qui comprend un apport légèrement plus élevé en protéines à chaque repas entraînera une plus grande perte de calories par le biais de la digestion. De plus, lorsque les protéines sont associées à des graisses saines et à des fruits et légumes riches en fibres, la glycémie se stabilise. Par conséquent, vous vous sentirez rassasié plus longtemps.
  2. Supprimez le sucre ajouté. Notre votre consommation alimentaire pendant une semaine. Vous consommez peut-être plus de sucre ajouté que vous ne le pensez. Mangez-vous des fruits en conserve, des barres de céréales, des céréales sucrées ou buvez-vous des jus de fruits ? Utilisez-vous des condiments sucrés comme le ketchup ou le sirop d’érable ? Ces aliments ne sont pas le meilleur choix pour l’athlète soucieux de son poids, car ils contiennent du sucre inutile, sans valeur nutritive, ainsi que des calories qui entraînent souvent un stockage des graisses lorsqu’elles sont en excès. Veillez à éliminer le sucre ajouté de votre alimentation, et non les nutriments essentiels généralement consommés au moment des repas.
  3. Notez quand et pourquoi vous mangez. Au départ, il est bien plus important de découvrir une corrélation entre le moment et la raison pour lesquels vous mangez chaque jour, et non pas le nombre de calories que vous avez consommées. Pour la plupart des athlètes, la perte de poids a plus à voir avec la psychologie qu’avec l’apport calorique. Une alimentation émotionnelle et une mauvaise synchronisation des nutriments rendent souvent la perte de poids extrêmement difficile à réaliser. Ensemble, ces habitudes peuvent entraîner un manque de satiété et une baisse de la glycémie, sans parler d’une diminution progressive du métabolisme au fil du temps. En adoptant un changement de comportement et d’habitudes, vous serez en mesure de connaître un succès à long terme sans le stress supplémentaire du comptage des calories.
  4. Ne perdez pas de poids pendant la saison. Le timing est essentiel. Évitez les changements radicaux de poids et de composition corporelle pendant le pic de votre saison. En fonction de votre sport, un changement de composition pourrait altérer votre vitesse, votre force, votre swing et votre alignement corporel. Il est trop risqué de modifier quelque chose qui a été peaufiné pendant des années en pleine compétition. Modifiez progressivement votre alimentation pendant l’intersaison ou lorsque les exigences de votre entraînement sont les plus faibles.
  5. N’oubliez pas de faire le plein. La nutrition de récupération est l’un des repas les plus importants de la journée pour un athlète. Il est essentiel de faire le plein dans les 30 à 60 minutes qui suivent l’exercice. Un bon ravitaillement permet de réduire la graisse corporelle et de maintenir la masse maigre tout en accélérant la récupération. Au cours de cette brève période post-exercice, vos cellules sont en mesure d’utiliser les nutriments comme carburant au lieu de les stocker – sans oublier qu’il sera beaucoup plus facile de contrôler la consommation lors de votre prochain repas si vous n’êtes pas affamé après un entraînement difficile.
  6. Ne vous pesez pas tous les jours. Se peser chaque jour est le moyen le moins efficace pour un athlète de suivre sa perte de poids pendant l’entraînement. Les changements dans l’hydratation, le stockage du glycogène, les cycles menstruels et les selles peuvent entraîner des chiffres très différents sur la balance d’un jour à l’autre. Ce reflet inexact du poids peut vous donner un faux sentiment d’échec et de déception.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.